Van Gogh : Une histoire singulière.

Van Gogh est indéniablement l’un des meilleurs peintres au monde. Sa technique pour peindre est fascinante et son histoire se résume à une vie malheureuse et pleine de tragédies. Plusieurs histoires sont diffusées sur ce peintre, certaines fausses et certaines vraies. Malgré quelques problèmes psychologiques, il est arrivé à faire de son talent un art.

Vincent Van Gogh, avant d’être un artiste incompris, est tout d’abord un homme victime d’une déception amoureuse. Tombé amoureux d’une femme nommée Ursula, il finit ébranlé au plus profond de son âme quand il apprend que celle-ci, après lui avoir fait croire qu’elle partageait les mêmes sentiments, est, en fin de compte, déjà mariée. Après cela, il laisse tout tomber pour se consacrer entièrement à Dieu. Il décide de devenir pasteur mais finit par rater l’examen, sans surprise. Il commence alors une mission d’évangélisation en Belgique, va à la rencontre d’ouvriers et finit par être retiré de la mission car il était pris pour un fou. Il décide donc de devenir artiste et produit, au même moment où Emile Zola sort Germinal, l’un de ses plus grands chefs-d’œuvre de sa période hollandaise « Les mangeurs de pomme de terre ». Ensuite, il peint jour et nuit mais, se plaignant d’une lourde solitude, appelle son ami Gauguin pour qu’il le rejoigne. Malheureusement les deux amis s’entendent mal. Une dispute éclate, Gauguin s’en va et Van Gogh se retrouve le lendemain avec une oreille coupée. Personne ne sait encore réellement ce qu’il s’est passé cette nuit et cette histoire fait partie des grands mystères dans le monde de la peinture. Sa période de lutte contre sa propre folie marque la période où il produira ses meilleurs œuvres. Van Gogh peigna interminablement pour fuir ses angoisses et combler son vide intérieur. Sa tristesse finit par l’emporter et le 27 Juillet 1889, Vincent Van Gogh se tire une balle dans la poitrine. Se dernières paroles furent destinées à son frère qui a été le rejoindre en urgence cette nuit là : « C’est inutile, la tristesse durera toute la vie ».

Pour comprendre l’évolution de sa peinture, il faut commencer par évoquer Millet, un artiste dont Van Gogh s’est beaucoup inspiré. Millet privilégie le côté photographique de la vie, ce qui se passe à vu d’oeil, tandis que Van Gogh, lui, n’est pas intéressé par l’aspect photographique. Ce qui lui plait, c’est le mouvement, le temps, la force, les émotions.

Le tableau de Millet est informatif, descriptif alors que celui de Van Gogh réussit à recréer l’état de tension des travailleurs.

 

Millet, Les Glaneuses

 

Van Gogh, Les deux travailleurs

Le vrai génie de Van Gogh, c’est sa capacité à représenter l’immatériel, l’invisible. Il peut représenter la chaleur, le froid, le vent, la force, le temps qui passe. Je n’ai jamais vu un artiste capable de représenter le temps comme Van Gogh sait le faire. Pour moi, cela reste un grand mystère.

Son histoire ainsi que sa peinture ont fait de Van Gogh l’un des meilleurs peintres au monde.

By Anonyme

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.